De l’emballage végétal au sachet plastique

Licence d'utilisation

Julienne Kougblenou vit à Porto-Novo, capitale du Bénin. Pour s’assurer un revenu, elle prépare et vend de l’Akassa, une pâte de maïs cuit, moulu et trempé, que consomment les béninois. Elle avait l’habitude de présenter cette pâte dans des feuilles de teck ou de bananier, par exemple. Malheureusement, ces feuilles se font de plus en plus rares sur les marchés : les bananiers ont été emportés par les inondations, les tecks sont remplacés par des palmiers à huile. Julienne est obligée de recourir au sachet plastique, plus facile à trouver. Mais selon elle, cette alternative ne pourra pas être durable car les consommateurs, inquiets pour leur santé, renâclent à acheter de la nourriture emballée dans du plastique.

Zones géographiques
Afrique | Bénin
Projets
ePOP Villes durables
Mots-clés
Alimentation | Commerce | Consommation locale | Déforestation | Inondation | Plastiques | Santé | Végétation
Réalisé par
Oul'Fath Towobola BOURAÏMA
Date de production
2022
Télécharger la vidéo
1080p 720p 240p 360p source
Télécharger les sous-titres
en-x-autogen fr