Une forêt déjà morte ?

Licence d'utilisation

Jean Claude Alain Ouanda est planteur à Obrouayo Soubré, en Côte d’Ivoire. Il parle des conséquences dramatiques de la destruction de la forêt qui jouxte son village. Cette forêt abritait autrefois plusieurs espèces de mammifères, comme les éléphants ou les buffles, ainsi que de nombreuses variétés d’arbres, aujourd’hui disparues. Selon Jean Claude, c’est l’implantation des monocultures d’hévéa et de cacao qui a conduit à l’appauvrissement de la biodiversité. Notre témoin constate même un dérèglement climatique qu’il lie à cette déforestation. La protection de la forêt, ainsi que son reboisement sont accompagnés par la SODEFOR (société de développement des forêts) depuis 1992.

Zones géographiques
Afrique | Côte d’Ivoire
Projets
ePOP Villes durables
Mots-clés
Biodiversité | Changements climatiques | Conservation de la biodiversité | Déforestation | Espèces menacées | Faune sauvage | Forêt | Initiative citoyenne | Replantation | Restauration des milieux naturels | Végétation
Réalisé par
Zoueu Yimun Vanessa
Date de production
2023
Télécharger la vidéo
1080p 720p 240p 360p source
Télécharger les sous-titres
en-x-autogen fr