Quand innovation rime avec destruction

Licence d'utilisation

A Saint-Denis de la Réunion, Jean-Rémi Enilorac, 66 ans, pratique la pêche traditionnelle à la manière de ses aînés. Depuis quelques années, il constate une dégradation dramatique des conditions de pêche dans l’océan Indien. Selon lui, l’origine est double : tout d’abord, la pollution de l’eau par les engrais et pesticides utilisés pour l’agriculture, qui se retrouvent dans les systèmes d’épuration puis dans l’océan. Et ensuite, la surpêche industrielle, qui prive les pêcheurs traditionnels de poissons déjà en voie de disparition. Selon Jean-Rémi, il est encore possible de changer les choses en diminuant le nombre de chalutiers en mer. Mais il s’interroge : n’est-il pas déjà trop tard ? Les consommateurs sont-ils prêts à changer leurs habitudes ?

Zones géographiques
Afrique | Réunion
Mots-clés
Alimentation | Biodiversité | Commerce | Consommation locale | Crise économique | Industrie | Initiative citoyenne | Littoral | Milieu marin | Pêche | Pollution de l'eau | Ressources halieutiques | Transmission des savoirs
Date de production
2020
Télécharger la vidéo
1080p 720p 360p 540p