Poisson pei contre courants d’ordures

Joël Mussard est pêcheur, habitant de la ville de Le Port à La Réunion. Il déplore la dégradation des conditions de la pêche et notamment la baisse drastique du rendement. Il y a une vingtaine d’années, les pêcheurs rentraient avec jusqu’à 300 kilos de poisson par jour. Aujourd’hui, il peut arriver qu’un pêcheur rentre bredouille. Selon Joël, c’est la pollution qui est responsable de cette diminution de la biodiversité. Tout d’abord les pesticides utilisés pour l’agriculture qui s’infiltrent dans les ravines et coulent jusqu’à la mer. Et ensuite les déchets et ordures en tout genre, jetés négligemment et qui se retrouvent charriés par les courants marins. Notre intervenant est pessimiste quant à l’avenir de son métier.

Zones géographiques
Afrique | Réunion
Mots-clés
Biodiversité | Civisme | Déchets | Espèces menacées | Littoral | Milieu marin | Pêche | Pollution de l'eau | Ressources halieutiques | Ressources naturelles
Réalisé par
Aicha ABDILLAH | Marie Lourde SANDENON-SETEYEN | Mathis DABBENE | Raphael LESZCZYNSKY
Date de production
2021
Télécharger la vidéo
1080p 720p 360p 540p source