L’héritage du kpayor

Brigitte Akplogan a 55 ans et vit à Abomey-Calavi, au Bénin. Pendant des années, cette commerçante a vécu de la vente de kpayor – carburant le plus utilisé au Bénin – au prix de sa santé. Après qu’elle a développé plusieurs maladies, dont de l’hypertension artérielle et des infections pulmonaires, les médecins lui ont conseillé d’abandonner le commerce d’essence. Notre témoin explique qu’en plus d’être nocive pour la santé, la vente de kpayor est très dangereuse pour la sécurité des vendeurs, puisqu’elle se fait en bordure de route et les expose aux risques d’accident ou d’incendie. Après avoir dépensé toutes ses économies pour se soigner, Brigitte aimerait convaincre les vendeurs de carburant de changer d’activité.

Zones géographiques
Afrique | Bénin
Projets
ePOP Villes durables
Mots-clés
Commerce | Crise économique | Pollution de l'air | Santé | Transmission des savoirs
Réalisé par
Toffoedo Gérard Chiaury
Date de production
2022
Télécharger la vidéo
1080p 720p 240p 540p source