Filets ravageurs

John Madingi est pêcheur à Bandundu, en République démocratique du Congo, comme une grande partie des habitants de cette ville, située à la confluence de trois rivières (Kwilu, Kasaï et Kwango). Depuis 50 ans qu’il pratique cette activité, il constate que la quantité de poisson a beaucoup diminué. Il attribue cette dégradation de la biodiversité à l’évolution des techniques : auparavant, la pêche se faisait au moyen de nasses ou de filets à mailles larges, qui ne retenaient que les gros poissons. Aujourd’hui, beaucoup de pêcheurs utilisent des filets à mailles très serrées et capturent ainsi des tout petits poissons, avant même qu’ils n’aient atteint leur stade maximal de développement. Notre témoin réclame du gouvernement qu’il interdise l’importation et l’utilisation de ces “filets ravageurs”.

Zones géographiques
Afrique | République démocratique du Congo
Mots-clés
Biodiversité | Consommation locale | Cours d'eau | Coutume | Littoral | Pêche | Ressources halieutiques | Ressources naturelles | Sécurité alimentaire | Transmission des savoirs
Réalisé par
Princilia MPIEBE
Date de production
2022
Télécharger la vidéo
720p 240p 360p 540p source